Marie-Noëlle Biguinet, élue de MONTBELIARD

Ce soir 13 juillet

Rendez-vous ce soir à 21h à la Roselière, prise d'armes et discours, puis aubade de l'harmonie municipale et reception, et enfin, feu d'artifice à 22h45 qu'on verra de plus près sur le terrain de rugby (derrière la banane)

On vous y attend, nombreux.

Posté par MN Biguinet à 10:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Fin du (panneau) du passage sous rail.

Vous pouvez constater comme moi que le panneau affiché au passage à niveau annonçant la réalisation prochaine du passage sous rail a disparu. Bonne nouvelle assurement. A suivre.

Fin tunnel

Posté par MN Biguinet à 11:54 - Commentaires [8] - Permalien [#]

THNS : ça bouge !

 

Aujourd'hui Marcel Bonnot président de PMA dit dans l'Est de ce 21 juin qu'il n'arrêtera pas le THNS, mais qu'il le fera évoluer. Ce qui est une bonne nouvelle : je rappelle que le projet tel que défini par l’équipe socialiste fait l’objet d’un recours que j’ai personnellement porté au Tribunal Administratif en date du 15 Janvier 2014 et qui court toujours.

On notera le refus de RFF de prendre en charge 50% du tunnel comme affirmé auparavant, ils ne prendraient que 200 000 € sur les 16 millions : 1,25% au lieu de 50%!

Cette décision de RFF augmente considérablement le prix du projet, ce qui diminue d’autant le ratio coût/bénéfice. Or, ce ratio étant une exigence impérative pour permettre à un projet d’être déclaré d’intérêt Public, le recours a d’autant plus de chance d’aboutir. Tout comme les évolutions nécessaires d’ailleurs que tout le monde a interet à voir aboutir pour que le nouveau projet soit vraiment différent du projet socialiste.

Il ressort également  que le coût « non ficelé » des  aménagements urbains nécessaires à ce nouveau réseau (50% du montant total) devrait être  partiellement pris en charge par les villes. Or à Montbéliard, l'état financier de la ville est catastrophique, il n'est donc pas question pour nous de dépenser à l’heure actuelle, l'argent que nous n'avons pas, sur un projet contesté par un grand nombre de Montbéliardais.

Nous n’augmenterons pas non plus les impôts comme nous nous y sommes engagés.

Mais, améliorer le réseau existant en sécurisant les voyageurs par la vidéosurveillance, en achetant de nouveaux bus ou en améliorant la billetterie, participe au projet. Ceci était d’ailleurs à notre programme, mais il n'est pas question de casser la ville pour autant. Nous n’avons pas été élus pour cela, bien au contraire.
Les discussions sur ce point n'ont pas encore débuté avec PMA.

J'ai l'habitude de tenir mes engagements. Il est bien évident que ce genre de dossier extrêmement complexe ne se règle pas en 2 mois. Je reste déterminée pour tenir nos engagements de campagne et « une évolution du tracé, notamment à éviter les endroits névralgiques qui fâchent » m’intéresse. Je fais toute confiance à Marcel Bonnot, pour m’aider sur ce sujet ».

Posté par MN Biguinet à 10:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]

Regroupement des régions. Métropole. Enfumage. Référendum.

Je partage tout à fait la position de Damien Meslot avec qui je suis en contact à ce sujet. L’Aire Urbaine doit être rattachée à l’Alsace/Lorraine et non pas à la Bourgogne.

Il faut savoir que le Pays de Montbéliard n’a jamais eu de lien avec la Bourgogne ("sauf une courte interruption de la fin du XIIIe siècle jusqu'au début du XIV", comme le précise Wikipedia). Nous avons fait partie du département du haut Rhin jusqu’en 1815 et si on veut remonter plus haut, la frontière de la Bourgogne avec l’Empire Romain Germanique était à ... Bourguignon (entre Mathey et Pont de Roide), justement, ainsi nommé parce qu’il était à la frontière de la Bourgogne. Il reste toujours aujourd’hui "village frontière". De l'agglomération de Montbéliard. L'histoire ne bouscule pas les limites réelles d'une communauté aussi facilement. Bourguignon devra retrouver demain son titre de village frontière de la “grande Bourgogne” qui est souhaitée.
 
Au delà de cet aspect historique, la proximité de nos villes, nos habitudes professionnelles, commerciales et de loisirs, tout nous pousse à nous lier davantage avec Belfort et avec l’Alsace. En pratique, nous sommes à 3€ d’autoroute pour Mulhouse et Strasbourg, contre 8€ pour Besançon, 14€ pour Dijon. Si trop peu de choses nous attirent vers Besançon, rien ne nous lie à Dijon. J’ai d’ailleurs lancé à ce propos, un sondage sur mon blog : plus de 80% des votants souhaitent le rattachement à l’Alsace/Lorraine. Un sondage similaire lancé par la CGPME Belfort-Montbéliard donne également à peu près le même résultat.
Je lis qu’on évoque de nouveau, comme par hasard, le pôle métropolitain Montbéliard-Belfort-Mulhouse, comme pour nous dire : “le rattachement avec la Bourgogne, ce n’est pas si grave que ça, on compensera avec ce pole métropolitain”...  Au delà de la création d’une nouvelle couche administrative supplémentaire contestable (pour compenser la réduction avec le regroupement des régions, je suppose ...), ce nouvel organisme aurait-il par exemple la compétence économique dévolue aux Régions? Je crains que ce ne soit qu’un écran de fumée pour nous anesthésier et nous faire “avaler la pilule” du rattachement à la Bourgogne.

La vérité, c’est que la population locale, rejette ce rattachement prévu à la Bourgogne et veut sceller son avenir à celui de l’Alsace/Lorraine. Un référendum le confirmerait. Je veux bien l’organiser sur Montbéliard avec d’autres villes si cela pouvait aider à faire prendre la décision dans le bon sens. Ce nouveau découpage du territoire est très important, il dessine notre avenir pour très longtemps. Il faut que la décision en soit prise avec beaucoup de sérieux, sans la courte vue des intérêts politiques des partis ou des personnes, mais avec un véritable sens des responsabilités, une vision pour notre avenir acceptée par le plus grand nombre.

Posté par MN Biguinet à 07:57 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

Regroupement des régions. Votez!

Dans le cadre du projet de regroupement des régions, souhaitez-vous le rattachement de l'Aire-Urbaine à la Bourgogne ou à l'Alsace/Lorraine?

Merci vous exprimer dans ce sondage (anonyme) pour m'aider à porter votre avis auprès de qui de droit.
Bien à vous.

 

sondage

Posté par MN Biguinet à 13:56 - Commentaires [15] - Permalien [#]

Dimanche prochain, 25 mai, élections Européennes

Dimanche, nous sommes appelés à voter pour élire les députés Européens. Les députés qui vont voter la très grande majorité des lois qui s’appliquent en France. Et pourtant, on en parle peu. Comme si c’était anodin. Du coup, l’abstention pourrait être forte et le résultat aléatoire.
Laisser se décider par si peu de monde des lois qui en touchent tant, n’est pas normal. Pas démocratique.
Il faut faire respecter sa volonté. Il faut voter.
 
Il faut voter pour des gens qui peuvent faire changer les choses, faire progresser l’Europe qui en a besoin. Un vote pour un parti qui n’a aucune chance de pouvoir diriger, c’est un vote inutile. Voter FN ne peut en aucun cas faire bouger les choses car ils sont très minoritaires et le resterons. Ils ne dirigerons rien. Ils n’auront aucune influence sur la réalisation des lois à venir.
 
L’important, c’est de faire élire le maximum de députés français qui seront dans le parti qui va diriger l’Europe. Le PPE est aujourd’hui majoritaire et le restera, il est composé pour la France, de l’UMP et des partis du centre. C’est en votant pour les listes de ces partis que nous aurons des députés dans le parti qui va voter les lois, des députés qui pourrons orienter les décisions dans le sens de nos intérêts français. Attention, le PPE est un ensemble démocratique : on y pèse en fonction du nombre de députés qu’on y a apporté. Si les français votent FN en forte proportion, il y aura moins de députés français au sein du PPE qui, en conséquence, sera dirigé par l’Allemagne. Les allemands sont nos amis, mais nos intérêts nationaux ne sont pas toujours les mêmes...
 
Le vote du 25 mai est très important, c’est le poids de la France à Bruxelles qui est en jeu dimanche prochain. Il faut voter.

Vendredi, j'ai reçu hier, Joseph Daul, le président du PPE (Parti Populaire Européen) accompagné de Anne Sander 3ème sur la liste, qui est venu nous dire toute l'importance de ce scrutin.J Daul

 



Je voterai bien évidemment pour la liste UMP, la composante principale du PPE pour la France et je vous engage à faire de même.
Il est encore temps de faire des procurations si besoin (il suffit de passer au commissariat ou dans une gendarmerie avec ses papiers).
Bien noter à vos agendas!

 

Posté par MN Biguinet à 12:36 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Résultat vote école mercredi ou samedi

Résultats du vote des parents et enseignants sur le samedi matin ou le mercredi matin
(ce jour 6 mai 2014 dans toutes les écoles maternelles et primaires de Montbéliard)
inscrits : 2779
Participation 1807 votants, soit 65% ; Supérieure aux municipales, exceptionnelle pour une élection de parents d’élèves.
Nuls ou blancs : 21 voix, soit 1,16%
Mercredi 1391 voix, soit 76,98%
Samedi : 395 voix, soit 21,86%. Près de 4 fois plus pour le mercredi que pour le samedi.

On notera au passage de très forts résultats pour le mercredi dans quasiment toutes les écoles de la petite-Hollande.

On a consulté les parents et professeurs qui sont d’accord pour le samedi” avait-on entendu et réentendu ...

A la rentrée, la demie journée travaillée sera le mercredi comme plus de 3/4 des gens le demandent.

Posté par MN Biguinet à 20:15 - Commentaires [17] - Permalien [#]

Vote dans les écoles : chose promise, chose due.

Ce message pour vous informer que je vais tenir ma première promesse de campagne publique : le mardi 6 mai, une consultation des parents et enseignants est organisée sur les rythmes scolaires. Vous savez sans doute  que la municipalité précédente avait décidé que les enfantes iraient en classe le samedi matin pour compenser les activités éducatives complémentaires prévues les autres jours. Aucune autre consultation que celles de quelques parents d’élèves et conseils de classe n’avait été faite et beaucoup de parents s’étaient plaints de cette décision. Je m'étais engagée au cours de la campagne à consulter les parents et enseignants.

 le 6 mai, ce sont tous les parents et tous les enseignants qui seront amenés à se prononcer pour la demie journée : le samedi ou le mercredi.

 Si vous êtes parents d’élève ou enseignant, n’oubliez pas de voter, vous êtes concernés, c’est vous qui déciderez.

Si vous n’êtes pas dans ce cas, faites suivre SVP l'information à ceux de vos contacts qui ont des enfants à l’école. Merci d’avance.

  Les “bureaux de vote” seront ouverts dans toutes les 25 écoles maternelles et primaires aux entrées et sorties des enfants, c’est à dire le matin de 8h à 9h, puis de 11h à 12h et l’après midi de 13h à 14h et de 15h à 17h. Puis dépouillement auquel tout le monde est invité.

Une organisation a été mise en place en un temps record. Elle est à base de bénévoles aidés par des fonctionnaires de la ville. 100 créneaux horaires avec au moins 2 personnes pour chacun afin de garantir la sincérité du scrutin. Merci à tous pour leur engagement.

Je vous tiendrai informé des résultats dès mardi soir.

Naturellement, le résultat quel qu’il soit sera celui que je validerai.

Cette consultation montre la voie qui va être prise pendant 5 ans : démocratie participative et respect de l’avis du citoyen. Sous des formes multiples restant parfois encore à inventer.

 

Posté par MN Biguinet à 22:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Conseil municipal 28 avril 2014 - budget 2014

Vous trouverez ci dessous mon introduction à la présentation du budget 2014.

 Mesdames, messieurs,

Avant de laisser la parole à Jean-Claude Passier qui présentera le budget 2014, je souhaite vous parler du contexte dans lequel celui-ci a été abordé.

 Tout d’abord, vous n’êtes pas sans savoir que le contexte national est mauvais et que cela impose à toutes les collectivités de faire des efforts. L’état montre d’ailleurs le chemin en réduisant les dotations aux collectivités. Il les a réduites très fortement depuis 2 ans et ne nous faisons aucune illusion, cela va continuer dans ce sens.

Or, gérer, c’est anticiper.

Nous devons anticiper la baisse des dotations d’état et adapter notre budget à cette contrainte. Ce qui n’a jamais été fait depuis 6 ans. Et il faut aussi anticiper en fonction de la conjoncture générale. Elle est actuellement médiocre, nous resterons donc prudent sur les revenus de l’activité économique, nous vous proposerons un budget basé sur des recettes réalistes.

En second lieu, vous savez maintenant tous la situation financière dramatique dans laquelle nous avons trouvé cette ville. Le taux d’endettement par exemple qui s’est accru de 50%, nous faisant passer de 28 à 41 millions de dettes et pire encore, notre capacité d’autofinancement qui a fondu comme neige au soleil. Comment allons-nous faire pour résorber ces 41 Millions de dettes avec une telle capacité d’autofinancement ? Tout comme la baisse des dotations d’état, la mauvaise situation financière de notre ville est une donnée incontournable qu’il serait irresponsable de ne pas prendre en compte.

 Comme nous vous l’avons dit lors du débat d’orientation budgétaire, nous tiendrons notre engagement de campagne : nous n’augmenterons pas les taux d’imposition. Cela aurait été la voie de la facilité, l’engrenage de la chute, la voie que l’ancienne municipalité aurait sans doute prise. (Il n’y a qu’à voir les décisions prises l’an dernier en Conseil de communauté et qui ont lourdement pénalisé le commerce et les professions indépendantes, avant que les élus ne cèdent sous la pression et face à la proximité des élections).

Nous n’augmenterons pas les taux d’imposition parce que les français, les montbéliardais vont déjà subir les conséquences très importantes sur leurs revenus de tous les nouveaux impôts qui viennent de tomber depuis quelques mois. Les feuilles d’impôts sur le revenu également vont arriver et la facture sera « salée », sera lourde, comme elle l’a déjà été l’an dernier. Il n’est évidemment pas question pour nous d’ajouter un sur-impôt local au sur-impôt national. Trop d’impôt tue l’impôt, tout le monde le sait et pourtant –toujours les mêmes- ne peuvent s’empêcher d’user et d’abuser de cette pratique.
Nous n’augmenterons pas les taux d’imposition, il nous reste à baisser les dépenses courantes et à reporter certains investissements.

 Le budget que nous vous proposons aujourd’hui n’est pas définitif. Nous n’avons pas eu le temps nécessaire pour examiner en détail toutes les dépenses une à une.  Nous avons cependant réduit un certain nombre de dépenses pour commencer à nous sortir d’un autofinancement dérisoire. C’est une priorité évidente. Nous avons en particulier réduit  les indemnités du maire et des adjoints de 6,6 points par rapport à ceux de nos prédécesseurs qui amènera un gain annuel de 130 000€. Vous admettrez, j’espère que cet effort est important. Je ne connais guère d’exemple de salariés ou de professions indépendantes qui acceptent une telle baisse de leurs revenus. Nous ne travaillerons pas moins pour autant, nous voulons montrer par cet exemple que les réductions de dépenses sont impératives, que nous avons une véritable volonté de les faire et que nous les ferons. Nous avons également réduit les frais de réception de 14% et les 900 000 €uros des rythmes scolaires seront ramenés à 200 000€ en année pleine. J’aurais bien aimé passer à 0, mais « l’assouplissement»  de la loi Peillon n’est pas allé jusqu’à la rendre facultative… Nous simplifierons le système et il sera beaucoup moins couteux qu’aujourd’hui. Je vous informe d’ailleurs à ce propos que la consultation promise des parents et enseignants sur le ½ jour d’école en plus, mercredi ou samedi matin, aura lieu le mardi 6 mai. Vous apprécierez, je l’espère la rapidité avec laquelle nous avons tenu cette promesse électorale.

Vous l’avez compris, notre volonté est de réduire toutes les dépenses qui peuvent l’être tout en maintenant les services à la population et de faire participer tout le monde à cet effort nécessaire. Nous avons commencé par les élus, qui doivent montrer l’exemple et en cela, nos indemnités diminuent et seront donc inférieures à celles de nos prédécesseurs. Nous avons fait d’autre part un certain nombre d’ajustements sur les couts de  fonctionnement de la ville et ce budget sera réétudié à la baisse. De la même manière, nous avons symboliquement diminué (de 1,4%) le montant des subventions allouées aux associations qui perçoivent plus de 1000€ par an. Cette logique est appliquée dans la plupart des entreprises et de plus en plus aujourd’hui dans les organismes publics ou associatifs bien gérés qui veulent aller de l’avant, comme nous allons le faire pour les dépenses municipales. On sait désormais que tous les progrès n’exigent pas obligatoirement des budgets supplémentaires. Dans la période de disette  financière actuelle, ce sont ces sources de progrès que nous allons tous devoir rechercher.

Je vous rappelle d’ailleurs que dès notre arrivée, et au regard de ce que nous avons découvert, nous avons décidé de suspendre momentanement les recrutements.

 Pour mener à bien notre redressement financier, nous avons rencontré la semaine dernière les responsables de la Direction Régionale des Finances à Besançon pour leur présenter notre demande concernant l’audit dont nous vous avions parlé lors du DOB.   Je peux vous dire qu’ils ont très bien compris ce que nous recherchons : une évaluation indépendante et compétente. Ces deux qualités sont incontestables pour cet organisme. Ils ont également très bien compris et sont bien d’accord pour orienter leurs recommandations sur la base de notre engagement à ne pas changer les taux d’imposition et à maintenir les services à la population. Cette rencontre avec ces personnes de très haut niveau technique, à l’écoute, motivées, et en accord avec nos orientations a renforcé ma confiance dans la voie que nous empruntons pour résoudre LE problème de financement de notre collectivité.
J’attends les résultats et recommandations de cet audit avec impatience.

 Vous noterez également que cet audit sera gratuit. Montrant ainsi un autre exemple de notre volonté d’économies.

 Nous vous présenterons une première Décision Modificative du budget 2014 avant les congés d’été. Elle tiendra compte des résultats de notre analyse des dépenses poste par poste. Une seconde DM  tiendra compte des préconisations de l’audit.

 Je vais laisser la parole à JC Passier pour la présentation du budget « provisoire » pour 2014. Je sais que cela peut parfois être rébarbatif et j’en entends certains dire –parmi ceux qui nous ont mis dans cette déplorable situation financière - qu’ils en ont assez des chiffres, et qu’ils voudraient plutôt qu’on leur dise ce que nous allons faire pour les montbéliardais. Et bien, je veux dire à ces gens-là, qu’on a rien sans rien, qu’on ne fait rien sans argent et que si dépenser sans compter était –stupidement- d’actualité, c’est fini. C’est terminé : on fera avec ce qu’on a.  Nous parlerons d’argent aux montbéliardais. Oui, ils ont, eux aussi un budget à tenir, et ils comprennent –eux- notre discours responsable. Lorsque la situation financière sera rétablie, nous pourrons reprendre un rythme d’investissement raisonnable, pour des équipements utiles. Pour l’instant, il faut purger le passé.

Nous utiliserons cette période avant le retour à une saine gestion pour préparer sereinement  nos futures réalisations, donc nos futurs investissements, en conformité avec notre programme de campagne, notre projet et nos priorités.

Posté par MN Biguinet à 22:30 - Commentaires [7] - Permalien [#]

Majorité Conseil municipal

 Maire

Mme Biguinet fleur violette petite1

 

Adjoints

Jean-Claude Passier    Michèle Panisset    Alexandre Gauthier      Annick Ambert     

  Finances/Commerce             Social                        Sports                       Education         

IMG_1243IMG_1309IMG_1331IMG_1283 
IMG_4640IMG_1240IMG_1301Ghenia P Cadaut

Philippe Duvernoy   Lucie Jeanblanc          Philippe Tissot       Ghénia Bensaou     

  Sécurité/Logement    Animation/Tourisme            Culture                  Vie des quartiers 

 

                                  IMG_1249  IMG_1318

                                   Jean-Marie Aveline   Léopoldine Roudet

                                     Aménagement urbain          Jeunesse

 

Conseillers délégués

    Louis Cuenin              Gilles Maillard          Abdel Ezzahar        Philippe Bruyere

      Handicapés               Sécurité routière                                           Propreté

IMG_1220IMG_1261IMG_1445IMG_1669

 

Conseillers d'agglomération

   Marcel Bonnot          Virginie Chavey         François Niggli       Christophe Froppier 

       Président                  VP Formation        VP économie/Transports       VP Sports

IMG_1212IMG_1288IMG_1265IMG_1245

IMG_1217IMG_1293IMG_1268

   Patricia Lhomme         Karim Djilali              Helène Henriet

Délégué international     Délégué économie             Conseillère

Autres Conseillers

    Madeleine Peduzzi        Gisèle Cuchet             Sophie Guillaume      Francine Gonand

 IMG_1291IMG_1253IMG_1311Francine P Cadaut

 

      
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           

Posté par MN Biguinet à 16:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]